Mission et objectifs

La Table de concertation régionale Haut-Saint-Laurent – Grand Montréal est un lieu de concertation où les participants s’engagent à définir collectivement des principes, des orientations et des actions devant mener à une utilisation durable des ressources en eau et à la protection des écosystèmes aquatiques, au bénéfice de la population de son territoire et des territoires en aval du fleuve Saint-Laurent.​

​​Objectifs
  • Mettre en relation les acteurs de l’eau afin de développer une vision commune des enjeux de la région du Haut-Saint-Laurent et du Grand Montréal;
  • Élaborer des choix collectifs pour une gestion responsable de l’eau;
  • Favoriser l’émergence d’actions concourant à une meilleure protection et à une utilisation durable des ressources en eau;
  • Élaborer un plan de gestion intégré régional (PGIR) représentatif des préoccupations et des priorités d’action des acteurs de la zone.

Plus qu’une réalité géographique! La situation géographique de la TCR Haut-Saint-Laurent – Grand Montréal confère à ses acteurs une grande responsabilité. En effet, son territoire est le plus populeux des douze (12) Zones de gestion intégrée du Saint-Laurent.

On y retrouve également une très forte concentration d’usages affectant la qualité et la quantité des ressources en eau, de même que la santé des écosystèmes aquatiques et riverains.La gestion durable des ressources en eau réalisée au sein de la région du Haut-Saint-Laurent et du Grand Montréal influence aussi les efforts entrepris en aval par les autres collectivités riveraines du Saint-Laurent.

La TCR HSLGM, c’est aussi :

  • Adopter une approche proactive par rapport aux enjeux touchant la gestion des ressources en eau du Saint-Laurent;
  • Favoriser une concertation régionale impliquant les acteurs des l’eau de la région lors de toutes les étapes visant la mise en place d’une gestion durable du fleuve Saint-Laurent;
  • Innover dans la recherche de nouvelles approches permettant de concilier le développement des populations riveraines du fleuve et la nécessité de protéger cet immense et riche écosystème;
  • Penser aux générations futures qui nous suivront et qui subiront les conséquences des décisions que nous prenons aujourd’hui.

Coordination

À propos des Comités ZIP

La coordination de la Table de concertation régionale Haut-Saint-Laurent Grand Montréal est assumée par les Comités de zone d’intervention prioritaire (ZIP) du territoire : Comité ZIP du Haut Saint-LaurentComité ZIP Jacques-Cartier et Comité ZIP des Seigneuries.

Les Comités ZIP sont des organismes de concertation régionale qui, depuis plus de 15 ans, promeuvent et soutiennent les actions visant la protection, la conservation, la réhabilitation des milieux perturbés et de l’accessibilité aux rives du fleuve Saint-Laurent, et ce dans une vision de développement durable.

Ils font partie d’un ensemble de 12 organismes réunis au sein de Stratégies Saint-Laurent.

Ces organismes  travaillent en étroite collaboration à l’élaboration du Plan de gestion intégrée régional (PGIR) pour une meilleure gestion de l’eau et des ressources du Saint-Laurent.

Équipe

Nicolas Milot
coordonnateur

Nicolas a une formation de doctorat en sciences de l’environnement où il s’est spécialisé sur les aspects sociopolitiques de la gestion des ressources en eau. Il oeuvre depuis 2009 comme professeur associé à l’Institut des sciences de l’environnement de l’UQÀM et a mené de nombreux projets sur la gouvernance de l’eau et l’adaptation aux changements climatiques.

Erin O'Hare
gestionnaire

Erin est directrice générale du Comité ZIP du Haut-Saint-Laurent depuis 2011. Elle possède un baccalauréat en géographie et une mineur en sociologie de l'Université Concordia. Elle est présentement en processus d'obtention d'un diplôme d'études supérieures spécialisées en gestion de projet de l'Université de Trois-Rivières afin d'obtenir sa maîtrise en administration des affaires (MBA).

Sylvie Bibeau
gestionnaire

Sylvie est directrice générale du Comité ZIP Jacques-Cartier depuis 2008. Elle y occupait préalablement un poste de chargée de projet depuis 2005. Membre de l’Association des biologistes du Québec, Sylvie détient un baccalauréat en biologie, un diplôme d’études supérieures spécialisées en toxicologie et deux certificats en études environnementales et en écologie.

Sophie Lemire
gestionnaire

Sophie est directrice générale du Comité ZIP des Seigneuries depuis juin 2014. Elle détient une maîtrise en science biologique dans le domaine de la lutte biologique contre les espèces nuisibles. Elle a œuvré pendant plusieurs années dans un contexte de coopérative dans le domaine récréotouristique.

Ophélie Drevet
responsable de la géomatique

Ophélie est chargée de projets au Comité ZIP des Seigneuries depuis mars 2016. Titulaire d’une maîtrise en sciences de l’eau dans le domaine de l’écotoxicologie, elle occupe un rôle polyvalent au sein de la ZIP s’occupant autant de dossiers de terrain, de concertation et des communications.

Élise Mercure
responsable des communications

Elise occupe le poste de chargée de projets et des communications du Comité ZIP Jacques-Cartier depuis 2010. Elle assure, entre autres, l'organisation d'événements, les communications et la gestion du site Web et des réseaux sociaux de l'organisme. Elle possède un baccalauréat en communication de l’Université de Montréal.

Territoire

​Le territoire de la TCR Haut-Saint-Laurent – Grand Montréal s’étire de la frontière américano-ontarienne, à l’ouest, aux limites des municipalités de Contrecoeur et de Lanoraie à l’est.

Il comprend 4 plans d’eau et les municipalités riveraines qui les bordent : le cours principal du fleuve Saint-Laurent, le lac des Deux Montagnes, la rivière des Mille Îles et la rivière des Prairies.

Territoire TCR

Structure

La TCR est composée des trois entités suivantes : un Forum régional, un Conseil stratégique et des comités de concertation.

– Le Forum régional

Se réunissant sur une base annuelle, le Forum régional regroupe l’ensemble des membres de la TCR. La participation y est ouverte et non limitée pour l’ensemble des membres. Cette composante permet la réalisation de mandats de concertation généraux, d’informer et de sensibiliser les acteurs de la région, de recueillir les préoccupations relatives à la gestion du Saint-Laurent et de s’acquitter des fonctions de désignation des membres du Conseil stratégique.

– Le Conseil stratégique

Le Conseil stratégique regroupe un nombre restreint de membres. Ceux-ci sont nommés en fonction des critères prédéterminés. Le Conseil stratégique est l’instance au sein de laquelle sont déterminés les objectifs et les principes de concertation, où sont créés des comités de concertation et où sont entérinés les résultats des travaux de ces derniers. Le Conseil stratégique se réunit deux (2) à trois (3) fois par année.

– Les Comités de concertation

Les Comités de concertation (ad hoc ou permanents) sont des espaces privilégiés pour réaliser la concertation à propos de la GISL. Les participants à ces comités sont nommés par le Conseil stratégique. Les mandats de concertation des Comités de concertation sont définis dans le respect d’au moins un des critères suivants :

  • L’objet de concertation est transversal et dépasse le champ d’intervention des participants;
  • L’objet de concertation traverse de multiples territoires d’action ou d’intervention, impliquant la collaboration entre des membres de la TCR.
Developed by Templatation
Table de concertation régionale Haut-Saint-Laurent-Grand-Montréal © All Rights Reserved.2017